Devenir employeur d’apprenti

L’embauche de l’apprenti passe par la signature du contrat type et l’engagement d’assurer,
dans l’entreprise, la formation pratique de l’apprenti.

Tout employeur du secteur privé, du secteur associatif et toute personne morale de droit public.

L’ARFA vous permet de déposer une offre d’apprentissage et/ou d’emploi diffusée auprès de son réseau de partenaires.

Déposer votre offre d'apprentissage ou d'emploi

Précisions concernant l’apprentissage dans la fonction publique territoriale :

Un décret et un arrêté viennent de définir les modalités de financement de la formation des apprentis employés par les collectivités territoriales.

Il a ainsi été confirmé que le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), l’établissement public en charge de la formation des 1,9 millions d’agents territoriaux, verse aux centres de formation d’apprentis (CFA) une contribution fixée à 50% des frais de formation des apprentis employés par les collectivités et leurs établissements, le restant des frais devant être couverts par les employeurs territoriaux.

L’ARFA et ses partenaires affichent leur volonté de préserver le nombre de contrats signés les années précédentes avec les collectivités territoriales franciliennes.

Vous trouverez ainsi la liste des tarifs de nos formations pour les contrats signés depuis le 2 janvier  2020  ICI

Nous restons à votre entière disposition pour vous fournir tout renseignement.

Le Maître d’apprentissage

Le maître d’apprentissage est la personne directement responsable de la formation de l’apprenti.

Il peut encadrer deux apprentis maximum.

Il est salarié, employeur ou bénévole voué à occuper cette fonction.

Il doit être titulaire d’un diplôme ou titre de niveau équivalent à celui préparé par l’apprenti et justifier d’au moins 1 an d’expérience professionnelle, sinon justifier d’une expérience d’au moins 2 ans en relation avec la qualification visée par le diplôme préparé.

Guide du maître d’apprentissage
Les Avantages

La formation en apprentissage est une opportunité pour un employeur.

Elle vous permet en effet :

  • De renforcer vos équipes et conforter votre compétitivité,
  • D’assurer l’avenir de votre structure en permettant un renouvellement de vos effectifs.
  • De recruter des collaborateurs formés par vos soins et rapidement opérationnels : l’apprenti découvre la culture de votre structure et ses habitudes de travail,
  • De favoriser l’insertion professionnelle des jeunes,
  • De bénéficier des exonérations des charges sociales sur la durée du contrat et de primes à l’embauche.
COVID 19 : Plan de relance

Le gourvernement a annoncé le 4 juin dernier, des mesures appliquées depuis le 1er juillet 2020.

UNE AIDE REVALORISÉE :

–> 8 000 euros pour un apprenti majeur et  5 000 euros pour un apprenti mineur.

UNE AIDE ENTENDUE A UNE NIVEAU D’ÉTUDE SUPÉRIEURE :

–> Le dispositif d’aide est désormais élargi à la préparation de diplômes jusqu’au niveau licence professionnelle (Niveau 6, soit ouvert au DEJEPS et au DESJEPS).

UNE AIDE ÉLARGIE A TOUTES LES ENTREPRISES :

–> Cette aide, jusqu’alors réservée aux entreprises de moins de 250 salariés, sera étendue au-delà de cet effectif, à condition de satisfaire à l’obligation d’avoir au moins 5 % d’alternants dans leur effectif de 2021.

LE DELAI POUR SIGNER UN CONTRAT PASSE DE 3 A 6 MOIS :

–> Prolongation du délai accordé au jeune pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage.

–> Concrètement, un jeune pourra rester rattaché au CFA, sans contrat, pendant 6 mois (soit jusqu’au 28 février 2021) contre 3 mois actuellement.

AUTRE AJUSTEMENT :

–> Favoriser l’équipement numérique des CFA . Ainsi, l’aide au premier équipement de 500 € mise en place par la réforme de septembre 2018 pourra servir à l’achat d’équipement informatique à destination de ses apprentis.